ENGLISH

Le financement participatif par abonnement

Le financement participatif par abonnement

Contexte réglementaire no 4 (mai 2014)

Le modèle de financement participatif par abonnement

L’apparition des plateformes par abonnement constitue une étape importante dans l’évolution du financement participatif au cours de la dernière année. Le modèle de financement participatif par abonnement, présenté comme une nouvelle façon d’aider les amateurs et les passionnés à soutenir et à rencontrer les créateurs qu’ils appuient déjà, pourrait accroître la viabilité du financement participatif ou éviter aux créateurs de contenu de devoir compter sur des revenus publicitaires.

Voici un examen de ce modèle émergent de financement participatif : Le modèle de financement participatif par abonnement.

Il existe deux exemples principaux de financement participatif fondé sur les abonnements : Patreon (patreon.com) et Subbable (subbable.com). Lancé en mai 2013, Patreon permet aux amateurs de soutenir leurs créateurs favoris à titre de mécène. Contrairement à d’autres services de collecte de fonds, qui permettent de recueillir du financement pour un seul événement ou projet, pendant une campagne d’une durée limitée, Patreon est destiné aux créateurs qui produisent une série de petites œuvres. De la même façon, Subbable est un service d’abonnements qui permet aux auditoires d’établir des contacts avec les créateurs qu’ils aiment et de les financer de façon constante et durable.

C’est la façon dont elles reflètent les besoins des créateurs qui produisent du contenu de façon continue plutôt que des projets uniques, qui distinguent principalement ces plateformes de sites comme Indiegogo et Kickstarter. Ces créateurs ont besoin de pouvoir compter sur des revenus durables et prévisibles (contrairement aux projets d’envergure nécessitant beaucoup de financement) ainsi que d’établir des contacts avec les amateurs et les communautés de manière enrichissante et durable.

Fonctionnement du modèle d’abonnement

S’il diffère d’un site à l’autre, dans l’ensemble, le modèle d’abonnement fonctionne ainsi :

Le créateur, qu’il soit musicien, Youtubeur, créateur de bande dessinée, écrivain, blogueur, joueur indépendant, producteur de vidéos, auteur, baladodiffuseur, animateur, artiste ou photographe (en définitive, quiconque créant du contenu régulièrement) publie une page de projets pour montrer son travail et en fait la promotion auprès de ses admirateurs.

Les mécènes ou abonnés visitent la page de projets et peuvent décider de s’engager envers le travail d’un créateur. La promesse (ou frais de publication de contenu) est la somme que le mécène ou l’abonné s’engage à verser pour chacun des nouveaux segments de contenu publiés (p. ex., nouveaux vidéoclips, webisodes, recettes, billets de blogue, etc.). Il est possible d’établir un plafond mensuel pour la promesse. La plateforme prélève une commission à chaque échange (celle de Patreon s’établit à environ 8 %).

En tant que mécène ou abonné, vous pouvez profiter de certains privilèges, par exemple la possibilité de poser des questions ou laisser des commentaires dans une section « VIP » du site d’un créateur. Ces derniers peuvent décider de récompenser leurs mécènes et abonnés en leur offrant des cadeaux tels que du contenu en édition limitée, des tutoriels ou des rencontres via Google Hangout.

Sur sa page, le créateur présente ses œuvres. Il peut également indiquer le nombre de mécènes y contribuant ainsi que ce qu’ils obtiennent par publication de contenu ou par mois.

Termes clés

  • Créateur : Musicien, Youtubeur, créateur de bande dessinée, écrivain, blogueur, joueur indépendant, producteur de vidéos, auteur, baladodiffuseur, animateur, artiste, photographe — en fait quiconque qui crée régulièrement du contenu.
  • Mécène/abonné : Amateur, ami ou famille qui souhaite s’abonner et s’engager à verser un petit montant (p. ex., 1 $) pour chaque nouveau contenu publié.
  • Promesse/frais de publication de contenu : Somme que le mécène ou l’abonné s’engage à verser par nouveau contenu publié (ex., nouveaux vidéoclips, webisodes ou billets de blogue), pour laquelle il est possible d’établir un plafond.
  • Cadeau : Récompense que le créateur peut offrir aux mécènes ou abonnés qui promettent un certain montant d’argent.

Ce que signifie le modèle d’abonnement pour les créateurs de contenu canadien destiné aux écrans

Pour éclairer ce point, l’équipe de Patreon a partagé certaines données pertinentes. Elle n’a pas pu préciser le nombre de créateurs ou de mécènes établis au Canada, mais a indiqué que les visiteurs en provenance du Canada venaient au quatrième rang dans l’ensemble du trafic du site. En outre, Patreon a fourni des renseignements intéressants sur quelques-uns de ses créateurs canadiens de contenu, tel que résumé dans le tableau ci-dessous.

Nom

Emplacement

Type de
contenu

Nbre de mécènes/

abonnés

Total des revenus

URL

Patreon.com/[…]

Par mois

Par publication

Fraser
Cain

Colombie-Britannique

Éditeur de sites Web

167

949 $

s.o.

universetoday

Adam
Johnston

Vancouver

Séries Web
Critique
cinématographique

338

s.o.

1 763 $

yms

Robert
Moran

Ontario

Jeux vidéo

366

3 761 $

s.o.

brucewillakers

Jonathan
Burton

Ontario

Animation

395

s.o.

1 727 $

carbotanimations

Ryan North

Toronto

Bande dessinée Web

538

1 820 $

s.o.

qwantz

 

Puisqu’il met l’accent sur la création de contenu continu ou en séries, le modèle d’abonnement semble bien fonctionner, en particulier pour les créateurs de séries Web et les youtubeurs qui sont généralement confrontés à d’importantes difficultés en matière de monétisation (notamment la grande dépendance envers les revenus publicitaires, souvent maigres).

Patreon : Les chiffres (au mois de mai 2014)

  • 50 000 mécènes.
  • 15 000 créateurs.
  • 100 000 utilisateurs inscrits (beaucoup sont encore en mode « Navigation »).
  • Patreon estime que 150 créateurs et 850 mécènes s’ajoutent chaque jour.
  • Versement mensuel moyen par mécène : 9,80 $.
  • Les créateurs publient en moyenne un nouveau contenu par mois.
  • En un an environ, Patreon a permis à des amateurs de promettre plus de 1,5 million de dollars à quelque 18 000 créateurs (en moyenne, seulement 83 $ par créateur, mais ce chiffre est bien supérieur pour ceux ayant une base d’admirateurs établie).
Sources : Wired.com, Forbes.com, Patreon.com

 

En ce qui concerne le contenu cinématographique et télévisuel traditionnel (p. ex. longs métrages et séries télévisées), il est encore tôt pour prévoir les retombées du modèle de financement participatif par abonnement. Il est possible que les sites Patreon et Subbable soient considérés comme idéaux pour mettre à l’épreuve de nouvelles séries, établir un besoin du marché et la volonté de l’auditoire de payer pour ce contenu, ou accroître la base d’amateurs et le créneau de communautés d’intérêts.

Subbable (Beta) : Les chiffres chiffres (au mois de mai 2014)

  • 22 créateurs (actuellement sélectionnés par l’équipe de Subbable).
  • Environ 40 000 abonnés.
  • Abonnements réguliers mensuels : 45 000 $ (au mois de décembre 2013).
  • Don moyen : 5,4 $.
  • Atteinte de l’objectif mensuel, en moyenne : 42 %.

Sources : Pando.com, Subbable.com

Comme dans le cas d’autres modèles de financement participatif, les plateformes par abonnement seront vraisemblablement plus fructueuses pour les créateurs qui ont déjà une base ou une communauté d’amateurs établie qui s’engage véritablement de façon permanente. Pour citer Patreon, les créateurs doivent avoir accès à des amateurs qui « les aiment vraiment ». Cependant, il est manifeste que le modèle par abonnement représenterait une importante percée relativement au soutien des créateurs et des narrateurs émergents au Canada, en leur offrant un modèle de revenus durables.

Autres lectures :